Greg Monroe des Pistons, calibre All-star

En plus d’être l’une des rares satisfactions des Pistons cette saison, Greg Monroe est l’une des révélations de l’année.

De nos jours, les pivots de qualité ne courent pas les rues. La preuve, s’il en est, avec le second retour sur les votes pour le All-Star Game qui vient d’être publié par nba.com. Voir un Joël Anthony à la 4ème position, derrière un trio de tête logique (à défaut de mieux), ou même Javale McGee devant Al Horford tient tout simplement de l’hérésie pure. Mais pire encore que ces inepties, ce sont certaines absences notables. Josh Smith, pour ne pas le citer, est un abonné du genre. Et bien cette année, Greg Monroe pourrait se joindre au valeureux Hawk pour créer la société anonyme des (injustement) mal-aimés de la ligue.

Le pivot sophomore de Detroit ne fait même pas partie des six premiers pivots de l’Est au niveau des votes. Injustice ? D’une certaine manière… OUI ! 16 points à 54% aux tirs et 82% aux lancers-francs), 9.4 rebonds, 2.9 passes et 1 interception par match : on a vu pire ligne de stats pour un pivot de 21 ans. Sa production le classe même, tout simplement, à la troisième place des pivots les plus prolifiques de la ligue (derrière D12 et Marc Gasol).

Monroe confirme une saison rookie réussie, bien qu’il avoue lui-même, n’avoir pas fait de travail particulier durant le lock-out : « La préparation a été un peu meilleure. Mais j’ai juste fait le travail habituel, rien qui ne sorte de l’ordinaire ». Pourtant, les progrès sont là et bien réels.

De la puissance, du toucher avec ses finitions main gauche, un petit shoot à quatre mètres, un bon jeu de passes… Greg Monroe possède déjà un joli bagage technique, qui aurait sans doute fait envier Howard au même âge (21 ans).

Malgré sa progression et son impact, les Pistons ne décollent pas (3-12) et n’iront probablement pas en playoffs. Mais Detroit a tout de même de quoi se consoler pour l’avenir avec ce potentiel franchise player, dont l’association avec le jeune Knight est enthousiasmante.

C’est d’ailleurs probablement le fait de jouer pour une franchise devenue moribonde qui explique le peu d’engouement populaire pour sa sélection au All-Star game. Si Howard est un titulaire incontestable et indétrônable, une place sur le banc ne serait pas volée. Pas de doute, les coachs penseront à lui, surtout si Detroit empoche quelques victoires de plus.

En cas d’oubli, il y en aura forcément, Monroe pourra peut-être se consoler avec un petit MIP. Pourquoi pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s