Kevin Durant, l’oublié de la saison

En août dernier, on ne parlait que de lui. Après un Mondial éblouissant, 2011 devait être son année. Aujourd’hui, il n’est même pas dans la course au titre de MVP. Que s’est-il passé ?

(Rédigé pour le site basketnews.net)

« Je suppose que l’on ne fait plus trop attention à moi ». Les propos de Kevin Durant, rapportés par Chris Tomasson, sont particulièrement éloquents. « Beaucoup de gens m’ont oublié cette année, poursuit l’ailier du Thunder. J’imagine que si je redeviens meilleur marqueur, les gens vont se rappeler de moi. » Avec 27,8 points par match, Durant est en route pour un second titre consécutive de top-scoreur. Celui-ci sera forcément moins étincelant que le premier : il score moins (30,1 l’an dernier) et est moins efficace aux shoots (46% contre 47,5%). Et hormis fin janvier où il enchaîné les performances (47, 40, 33 et 43 points successivement), Durant n’a pas fait de gros cartons offensifs.

L’an dernier, il devenait le plus jeune meilleur marqueur de la ligue. Une performance extraordinaire, qu’il ne peut nécessairement plus reproduire aujourd’hui. « Les gens aiment les nouvelles histoires, explique t-il. L’an dernier, je suis monté sur scène. Maintenant, je suis un vieux gars ». L’effet de surprise est passé ? Sans doute.

Pourtant, en août dernier, Kevin Durant était sur le toit du monde. Élu meilleur joueur du mondial, il venait de mener Team USA vers la reconquête de l’or. La voie royale était tracée pour le nouveau prince de la NBA. 2011 devait être son année. Avant même que la saison ne débute, beaucoup lui réservait déjà un vote pour le titre de MVP.

« Je félicite Derrick Rose pour son titre de MVP »

Ironie du sort, ce sont deux de ses ex-coéquipiers estivaux de Team USA qui lui ont fait de l’ombre cette année. D’abord, Derrick Rose évidemment. Le meneur des Bulls est le candidat numéro 1 pour être désigné meilleur joueur de la ligue. Il est le leader d’une équipe qui domine de la tête et des épaules la conférence Est (quatre victoire d’avance sur Miami et Boston). D’ailleurs, Durant ne s’y trompe pas : « Je félicite Derrick Rose pour son titre de MVP… Oui, bien sûr, Rose va être MVP. Il fait une saison phénoménale. » Et Durant d’évoquer Kobe Bryant et LeBron James pour compléter « un trio de candidats au titre ».

Si à côté de ce trio, Dwight Howard ou Dwyane Wade sont souvent mentionnés, Durant l’a été très rarement cette année. La faute, sans doute, à son coéquipier d’Oklahoma City, Russell Westbrook. Pendant que Durant connaissait un début de saison sans étincelle, son meneur démarrait sur les chapeaux de roues. Sa progression statistique, au scoring notamment, est impressionnante, si bien qu’un titre de MIP pourrait lui tomber dans les mains. Mieux encore, cette saison, il a honoré sa première sélection All-Star. Le lieutenant a pris de la place. Les deux hommes tournant à plus de 20 points par match, on ne parle plus d’un scoreur mais d’un duo prolifique.

Alors non Kevin Durant ne sera probablement pas MVP. Oui sa saison est moins exceptionnelle comparée à l’an passé, mais elle n’en reste pas moins… exceptionnelle. Le public est en attente d’un nouvel exploit du Thunder. Durant a encore de quoi les satisfaire : les playoffs sont là pour ça. Le titre de MVP, ça attendra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s